Les lumières de la ville
Les lumières de la ville
Classique 1931 États-Unis 1h 22min
Un chef-d'oeuvre d'humanité et de drôlerie, qui culmine dans une scène finale, d'une émotion incomparable.
Charlot s'est endormi entre les bras d'une statue couverte d'un drap. La cérémonie d'inauguration le dévoile encore assoupi. Brusquement éveillé, le vagabond prend la poudre d'escampette. Sa route croise celle d'une jeune fleuriste aveugle. Emu, Charlot lui donne tout l'argent qu'il lui reste. La jeune fille le prend pour un prince. Charlot se garde de la détromper. La chance lui sourit peu après. Il sauve la vie d'un millionnaire ivre, qui, l'esprit embué, lui donne sa voiture et une forte somme pour le remercier. Charlot en profite pour éblouir la jeune fleuriste. Le retour à la sobriété du millionnaire dégrisé le ramène sur terre.
Spectateurs
Presse
VOST
À voir aussi
Film
Les temps modernes
Film
The Kid
Film
Le dictateur